4/10/08

Claude Royet-Journoud in Lyon

Mercredi 16 avril 2008
« Lyrisme et Littéralité » (15H-18H) Salle F101
Claude Royet-Journoud : Lecture intégrale du livre Théorie des prépositions (Paris, P.O.L., 2007) suivie d’un dialogue entre Jean-Marie Gleize, Eric Pesty et Claude Royet-Journoud.
L’immobilité de celui qui écrit met le monde en mouvement.
le silence est une forme
Toute écriture est fondée sur l’entropie. L’unique question est celle du sens et elle demeure insoluble. On voudrait saisir un sens au moment où il se met en marche, où il reste indécidable.
Remplacer l’image par le mot image.
Ce qui fait problème, c’est la littéralité (et non la métaphore). C’est mesurer la langue dans ses unités « minimales » de sens. Pour moi, le vers d’Eluard La terre est bleue comme une orange est épuisable, c’est-à-dire s’annule par son surcroît de sens, tandis que, par exemple, Le mur de fond est un mur de chaux de Marcelin Pleynet reste et restera, je crois, pour son exactitude même et dans son contexte bien sûr, paradoxalement, infixable quand au sens, donc porteur d’une fiction constante pour chacun.
Faire surgir la partie du corps qui écrit (la rendre visible, lisible) : bras, poignet, main, doigt, bouche… L’inscrire dans la fable, en faire un personnage de l’intrigue. Comme si tout se tenait là : dans la main qui se sépare du corps par l’écrit. Et le froid.
L’emplacement, dirait saint Augustin, est impossible. C’est pourquoi il faut le préciser, sur la page, au plus exact.
Le livre « tourne » sur certains termes insitués —
où le mot cherche la définition du lecteur.
L’intrigue, c’est le tissu qui sépare et relie quatre ou cinq mots-personnages.
extraits de: La poésie entière est préposition

Claude Royet-Journoud
est poète, traducteur, créateur et directeur de revues, et a longtemps dirigé l’émission “Poésie ininterrompue” sur France Culture.
Eric Pesty est éditeur (www.ericpestyediteur.com). Il a écrit une thèse sur Claude Royet-Journoud, comprenant une bibliographie complète (1962-2003) et une concordance de la tétralogie.


Mercredi 30 avril: Journée d'études Politiques de l’esthétique : autour de l’œuvre de Jacques Rancière. sous la direction de Jérôme Game et d’Aliocha Wald Lasowski à partir de 10H30. Pour plus d'informations, voir http://cep.ens-lsh.fr/poetikcontem/index.html



Informations pour accéder à l'ENS :
A votre arrivée en gare de la Part-Dieu
Prendre la ligne de métro B
Direction : Stade de Gerland
Sortir à la Station Debourg
Emprunter la sortie Nord : "Avenue Jean-Jaurès ENS"

1 comment:

Webcam said...

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Webcam, I hope you enjoy. The address is http://webcam-brasil.blogspot.com. A hug.